Les avantages d’un sac de frappe sur pied

Quand on veut s’entraîner chez soi, on ne dispose pas toujours de la place nécessaire et suffisante pour évoluer comme on le voudrait. De fait, certaines installations deviennent impossibles. S’entraîner sur un sac de frappe suspendu est idéal, mais encore faut-il être sûr de disposer d’un point d’accroche solide au plafond. Sans compter le mouvement du sac, du aux coups portés. En bref, dans un appartement ou un studio, le sac de frappe suspendu connaît quelques limites. Et c’est là qu’entre en scène le sac de frappe sur pied, ou autoportant.

Un sac de frappe autoportant repose sur un pied, facilement déplaçable. Ce pied doit être suffisamment lesté pour supporter les coups portés sans bouger. Le sac de frappe sur pied prend donc moins de place qu’un sac de frappe suspendu ou qu’une plateforme. De surcroît, aucune installation complexe n’est demandée. Il vous suffit de poser votre sac de frappe là où vous voulez vous entraîner. Remplissez le pied de sable ou d’eau, et donnez le meilleur de vous-même. Ça ne bougera pas.

Avantages et inconvénients du sac de frappe sur pied

On l’a évoqué juste au –dessus, les avantages du sac de frappe sur pied tiennent essentiellement en 4 points :

    • Aucun montage nécessaire
    • Ne prend pas de place, facile à déplacer, à ranger
    • Prix abordable pour une bonne durée dans le temps
    • Entraînement différent qu’avec un sac suspendu

Revenons sur ce dernier point. Le point d’ancrage d’un sac suspendu se fait par le haut. Les coups portés impriment donc un mouvement au sac. Sur un sac de frappe autoportant, l’ancrage est en bas. Le sac bouge très peu et est donc parfait pour enchaîner les coups, notamment les coups de pieds. Dans les faits, les sacs de frappe sur pied permettent un gros travail sur la vitesse et l’enchaînement des coups.

Malgré tout, le sac de frappe sur pied connaît aussi quelques inconvénients. Le soutien est plus ou moins stable selon la marque pour laquelle vous optez. Il est donc primordial de s’attacher à la contenance du pied lors de l’achat. Car la quantité de sable ou d’eau que vous pourrez mettre déterminera la stabilité du pied. Attention à ce point lorsque vous passerez à la phase achat. L’autre inconvénient majeur est lié au premier. Certains sacs de boxe sur pied sont limités en terme de puissance. En effet, si vous taper trop fort, il peut arriver que votre sac de frappe sur pied bascule. C’est toujours très frustrant, car ça limite l’action et donc la progression. L’important est donc un pied à grande contenance, pour obtenir le sac le plus stable possible.

Comment travailler avec un sac de frappe sur pied

Contrairement au sac de frappe suspendu, le travail ne se fait pas d’avant en arrière. Avec un sac qui prend les mouvements, vous attendez que ce dernier se replace après le premier coup porté pour lui en asséner un second, et ainsi de suite. Ici, la base est stable (sur les bons sacs, on vous en dira plus un peu plus bas) et le sac lesté bouge très peu, voire ne bouge pas du tout. Vous allez donc travailler en tournant autour du sac, pour la frapper partout où vous le pouvez. Le travail est donc autant un travail de jambes, en mouvement, qu’un travail de bras.

Le replacement de votre corps par rapport à votre adversaire de cuir est primordial pour développer plus de puissance. Enchainement des coups et travail sur la puissance. Voilà les deux intérêts principaux du sac de frappe sur pied. D’où l’intérêt d’acquérir le sac de frappe autoportant le plus stable et le mieux lesté possible. A ce travail de puissance et d’endurance, vous pouvez même ajouter le travail de précision. N’hésitez pas à dessiner ou à coller des cibles sur des endroits particuliers pour améliorer votre précision à chaque coup. Certains sacs en disposent d’origine, notamment pour les débutants.

Comment s’y retrouver dans l’offre pléthorique de sacs de frappe sur pied ?

Effectivement, ce n’est pas simple. Car non seulement il est question de stabilité, de texture (cuir, PVC, vinyle ?), mais il est également question de forme, de circonférence, de réglages en hauteur, de niveau de boxe, etc. Alors comment s’y retrouver ?

Si vous avez l’ambition de vous entraîner très régulièrement, passez tout de suite au sac de frappe en cuir. C’est ce qu’il y a de plus résistant. Ici, vous n’aurez pas de souci d’usure, pas plus que de problèmes de déchirures du sac. Quant aux coutures, elles sont également très étudiées. Le PVC et le vinyle peuvent aussi être intéressants. Mais attention. Ils sont plus sensibles à l’humidité. Donc, pas d’utilisation sur la terrasse l’été. Ou alors, c’est rangement immédiat après nettoyage (à cause de la transpiration) et à l’intérieur, pas dans le garage.

Si vous cherchez avant tout le prix, vous pouvez opter pou un sac gonflable. Idéal si vous souhaitez l’utiliser de temps juste pour vous défouler. Mais beaucoup plus fragile, forcément. Le prix est très bas. Logique, direz-vous. En somme, si votre budget le permet et que vous avez réellement le choix, foncez sur le cuir. De la même façon, et toujours dans le cadre d’un entraînement suivi et rigoureux, optez pour un sac de boxe réglable en hauteur. Il vous permettra de travailler tous les coups de pied. Si vous êtes pratiquant de boxe thai, vous apprécierez cette option. De surcroît, si vos enfants s’y mettent, ils apprécieront aussi le fait de pouvoir taper sur un sac à leur hauteur. Et vous ne serez pas obligés d’en acheter un spécifiquement pour eux.

Ensuite, vient la forme des sacs de frappe. Certains sont montés sur tige, comme le PowerCore D’Everlast (mais nous y reviendrons) quand d’autres disposent d’un trépied, comme le Pfaffen Sport. D’autres encore disposent d’une tige flexible. C’est le cas du Xn8. Enfin, certains modèles comme celui développé par EyePower disposent de ventouses qui le collent au sol. Dans ce cas, assurez-vous que votre sol est parfaitement lisse, pour que es ventouses puissent bien se fixer. Les amateurs d’arts martiaux aiment particulièrement ce sac de frappe de boxe, même si, attention, il est en vinyle.

Quel budget représente un sac de frappe sur pied ?

Difficile de répondre à cette question. Du sac de frappe sur pied gonflable à moins de 20 € jusqu’à Big Bob, le mannequin de frappe, l’écart est conséquent. Et encore, on parle d’un écart constaté sur la toile. En magasin, vous pouvez prévoir de payer plus cher encore. Pour un sac de bonne qualité, comptez en moyenne un investissement autour de 150 €, voire plus pour les plus pointilleux. Si vous devez retenir une chose, pensez avant tout à la texture, à la stabilité et à votre type de boxe. Certains sacs sont très appréciés des combattants en arts martiaux. D’autres sont plus adaptés à la boxe aux poings.

Notre choix, le Power Core d’Everlast

Puisqu’il faut en retenir un, nous avons opté pour le Power Core d’Everlast. La marque à elle seule est un gage de qualité. Pour quoi celui-là ? Tout simplement parce qu’il est simple à monter, résistant et qu’il permet de travailler tout ce que l’on a vu au-dessus ; rapidité, précision, endurance. De surcroît, le PowerCore est réglable en hauteur entre 160 et 185 cm. Toutefois, on attire votre attention sur deux points relevés par certains utilisateurs :

  • Il est préférable de mettre du sable que de l’eau. Il peut arriver qu’il y ait quelques fuites au niveau des vis du socle. Très légères, mais si vous avez mis de l’eau, vous allez risquer de mouiller votre revêtement de sol
  • Si vous décidez de lui donner des coups bien violents, calez-le un peu plus, notamment si vous travaillez en position haute.

Pour le reste, ce sac est parfait. Il est parfaitement stable et très résistant, même en usage très régulier. Enfin, Amazon le vend actuellement à 130 €, bien en deçà de sa valeur habituelle, autour de 200 €. C’est vraiment l’occasion à saisir.

Bien sûr, le Power Core n’a rien de comparable avec Big Bob. Mais le prix non plus n’a rien à voir. Et l’expérience que vous aurez sera totalement différente. Dans l’absolu, il vaut mieux pousser votre club à acquérir un bon Big Bob tout neuf. Quant à vous, de votre côté, vous pouvez continuer à vous entraîner chez vous avec un Power Core que même vos enfants pourront utiliser.

Dernier détail au sujet des sacs de frappe sur pied ; pensez à toujours travailler avec des gants, et donc avec des bandes de boxe. Ce n’est parce que vous êtes chez vous que vous devez vous dispenser de protéger vos articulations. De la même façon, si vous travaillez les pieds, portez des protèges tibias. La texture du Power Core est assez dure. La répétition des coups pourraient provoquer quelques douleurs à terme. Les bons gestes professionnels s’apprennent dès le début, de façon à ce qu’ »ils deviennent ensuite un automatisme. Le but, c’est de se faire du bien, de progresser en se défoulant, pas de se faire mal en pensant que seule la douleur endurcit. A méditer…